Réforme de la formation professionnelle 2019 : quelles nouveautés ?

Organisme de formation Grenoble

En tant qu’organisme de formation, nous savons que les compétences ne cessent d’évoluer, notamment dans le digital et dans la communication. La formation professionnelle est indispensable, mais elle représente un coût et du temps pour les entreprises. Le financement de la formation est souvent la corde sensible pour choisir une formation professionnelle.

La loi du 5 septembre 2018 sur la réforme de la formation professionnelle devait s’appliquer au 1er janvier 2019. Nous y sommes et c’est le moment de faire le point sur les changements pour le financement de la formation professionnelle !

Nous allons, dans cet article, faire le point sur ce qui change dans le financement de la formation professionnelle.

De l’OPCA à l’OPCO

Les OPCA sont des organismes paritaires collecteurs agréés qui collectent l’ensemble des contributions financières des entreprises à la formation professionnelle. Depuis le 1er janvier 2019, avec la réforme de la formation professionnelle, les OPCA deviennent des « opérateurs de compétences ». Nous parlons alors d’OPCO. Ils ont pour objectif d’accompagner le financement et le développement de la formation professionnelle. La formation pro porte aussi bien sur les contrats d’apprentissages (alternances) que les contrats de professionnalisation (formation continue).

Pour suivre des formations sur des problématiques de communication ou publicité, l’AFDAS est l’OPCO compétent.

Les compétences de l’OPCO

Malgré un changement de statut, les OPCO sont toujours compétents pour :

– Financer la formation professionnelle
– Définir le niveau de prise en charge de la formation professionnelle
– Apporter les ressources nécessaires aux entreprises pour la gestion des compétences des salariés (GPEC), définir le niveau de prise en charge des contrats de professionnalisation et d’apprentissage ainsi que d’accompagner les entreprises dans la certification à l’issue de la formation.
– Gérer le CPF (compte personnel de formation)
– Assurer un service de proximité pour les TPE et moyennes entreprises.

Grâce à la réforme 2019, un plus grand nombre de formations professionnelles est éligible au financement par le compte personnel de formation.

La nouveauté du Compte Personnel de Formation

Chaque salarié bénéficie d’un Compte Personnel de Formation (CPF).

Le CPF est un compte de capital pour la formation professionnelle. Depuis le 1er janvier 2019, le CPF donne un montant en euros, et non plus un nombre d’heures, comme cela se faisait avant la réforme. Le CPF s’enrichir d’environ 500 euros par an. Le maximum qu’il est possible d’accumuler ne peut pas dépasser 5 000 euros. Vous pouvez consulter votre CPF sur moncompteactivite.gouv.fr

Dès lors qu’une formation professionnelle est acceptée et programmée, le compte est débité d’un montant qui contribue au financement de la formation.

Quel avenir pour les OPCO ?

Un des changements majeurs à noter de la réforme est que, jusqu’au 31 décembre 2020, les OPCO sont en charge de collecter les financements pour la formation professionnelle et l’alternance. Mais à terme, la participation financière des entreprises à la formation pro sera collectée par l’URSSAF. Cela sous-entend donc que, d’ici 2021, les OPCO viendraient à disparaître progressivement.

La formation professionnelle est essentielle aujourd’hui pour s’adapter à des compétences en constantes évolutions. Vous avez donc les clefs pour mieux comprendre les changements de la formation professionnelle en 2019. Vous avez les clefs pour vous faire financer vos projets de formation.

Cet article vous inspire ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X
X